Congénères : Le secret pour une bonne cohabitation

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les chats sont des animaux solitaires. Dans la nature, ils vivent seuls et non en groupe.

Nos chats ne sont pas faits pour vivre ensemble. Certains peuvent vivre en toute sérénité avec d’autres chats, d’autres non et préfèrent être seul.

Conseils pour la présentation de deux chats :

. On évite de mettre directement les 2 chats dans la même pièce. On commence par isoler le nouveau, lui offrir une pièce agréable avec toutes les ressources nécessaires afin de l’habituer à son nouvel environnement. On ne se rend pas compte toutes les informations qu’il doit prendre en compte quand il arrive dans un nouveau foyer : nouvelles personnes, nouveaux congénères… Il vaut mieux donc ne pas le submerger d’informations.

Ensuite, on transmet les odeurs du chat à l’autre : grâce à un panier, un tissu ou un jouet qui sent l’autre chat. On lui fait respirer, on peut même le caresser avec. Il est en effet essentiel de faire sentir les phéromones d’un chat à l’autre grâce à différents objets. Cette étape peut durer plusieurs jours.

Ensuite, on peut mettre les deux chats dans deux pièces séparées par une porte pour qu’ils puissent se sentir sous celle-ci. Après et si c’est possible, il est conseillé de les séparer d’une baie vitrée afin qu’ils puissent se voir sans se toucher.

On peut après les mettre dans une même pièce en faisant bien attention que chacun puisse fuir si besoin.

Il se peut qu’ils se mettent à cracher, feuler pendant des jours voire des semaines. Ce sont des comportements normaux qui leur permettent de communiquer entre eux. Il faut laisser faire le temps.

Les meilleures conditions pour une bonne cohabitation :

. Installer autant de ressources qu’il y ait de chats (litières + 1, points d’eau, nourriture, paniers…) et les éloigner le plus possible des uns des autres pour qu’ils aient la possibilité de fuir facilement.

Il peut y avoir des bagarres, c’est tout à fait normal. Il faut du temps pour bien communiquer et d’adapter à l’autre. Ces bagarres sont en générales très furtives et font surtout du bruit.

Nous ne devons pas intervenir.

Et surtout, toujours prendre en compte qu’il faut 25 m2 par chat. Si les chats n’ont pas un lieu de vie suffisamment grand, la cohabitation risque d’être très compliquée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.